Une ovation pour le Festival de courts-métrages scolaires

Près de 200 élèves, ainsi que leurs enseignants, les directeurs des écoles concernées et des élus étaient présents lors mardi 7 juin au festival de courts métrages scolaires.

Quand les enfants du Chablais vous dévoilent leur vision du Géoparc…

A l’occasion de ses 10 ans, le Géoparc mondial UNESCO du Chablais a proposé durant l’année scolaire 2021-2022 aux écoles du Chablais un appel à projets pédagogiques inédit. Le final de cette aventure a été organisé sous la forme d’un festival de courts métrages scolaires, mardi 07 juin 2022 après-midi au Ciné Léman (Thonon-les-Bains).

Près de 200 élèves, ainsi que leurs enseignants, les directeurs des écoles concernées et des élus étaient présents. Les enfants, venus pour assister à la projection des films qu’ils ont eux-mêmes réalisés, se sont mis sur leur 31 pour l’occasion. Après une session photo, chacun a pu profiter de la séance sur écran géant, dans la plus grande des salles du cinéma (avec, comme il se doit, un pot de popcorn). Plusieurs salves d’applaudissement sont venues couronner le succès des courts-métrages et le travail réalisé. Les classes ont pu savourer ce moment de joie et de fierté.

Le final d’un projet annuel exceptionnel

Ces 8 classes de primaire ont travaillé tout au long de l’année sur des sujets liés aux patrimoines locaux, à l’environnement, au développement durable – les thématiques principales du Géoparc. Les classes ont effectué différentes sorties  pour découvrir et en apprendre plus sur leur territoire, avec des médiateurs officiels du Géoparc.

Pour rendre compte de leurs découvertes, voire de leurs suggestions, elles ont ensuite réalisé un film avec l’aide d’un vidéaste professionnel (Didier Fredeveaux, de Focale Productions) mis à disposition par le Géoparc. Les élèves se sont essayés à tous les rôles : scénariste, script, preneur de son, cadreur… Bénéficiant ainsi d’une véritable éducation aux médias, ils ont pu expérimenter différents formats vidéo (fiction, reportage, journal télévisé, etc). Les classes qui ont participé venaient de tout le territoire du Chablais :

  • École de la Chapelle d’Abondance : classe unique de CE2-CM1-CM2
  • École des Arts, Thonon-les-Bains : classe de CM1 et classe de CM2
  • École François Périllat, Veigy-Foncenex : 2 classes de CM1
  • École de Saint-Jean-d’Aulps : classe de CE2-CM1 et classe de CM1-CM2
  • École de Douvaine : classe de CM1-CM2

> Les films peuvent désormais être visionnés sur la chaîne Youtube du Géoparc.

Ce projet a pu voir le jour grâce à un financement à hauteur de 20% du Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais (le SIAC, structure porteuse du Géoparc mondial UNESCO du Chablais) et de 80% du Conseil Département de la Haute-Savoie, dans le cadre du Plan de sensibilisation signé entre le SIAC et le département, en lien avec la politique des Espaces Naturels Sensibles.

Scolaires : une offre renouvelée… et un festival de courts-métrages !

Alors que le nouveau catalogue pédagogique 2022-2024 vient de paraitre, près de 200 élèves de primaires engagés cette année dans un projet spécial « 10 ans du Géoparc » se retrouveront au cinéma le 7 juin pour leur festival de courts-métrages !

Catalogue pédagogique 2022-2024 : les nouveautés

Catalogue pédagogique 2022-2024 du Géoparc du Chablais

La nouvelle édition du catalogue pédagogique vient de paraître.

Elle est valide pour les deux prochaines années scolaires et chaque établissement scolaire du Chablais en recevra un exemplaire papier.

49 offres pédagogiques (hors séjours) sont proposées aux enseignants.

Ces offres sont réfléchies selon les programmes scolaires en vigueur et permettent la découverte des patrimoines naturels, culturels et immatériels du Chablais.

Qu’est-ce qui change ?

Parmi les 35 sorties proposées, 4 créations d’offres :

  • « Dessine-moi une maison » (p. 20), sortie sur un lieu au choix, du CP à la 6e
  • « Le Grand Ripaille » (p. 27), sortie et visite à Thonon, du CE2 à la 6e
  • « Histoires d’Alpages » (p. 29), sortie à Vacheresse ou à la Forclaz, du CM1 à la 6e
  • Les mystères du lac de Montriond (p. 41), sortie à Montriond, du CM1 à la 2nde

Parmi les 14 ateliers proposés, 3 créations d’offres :

  • « De la traite jusqu’à l’assiette » (p. 53), à Abondance, de la petite section au CE2
  • « Les mystères des pierres d’Aulps » (p. 57) , à Saint-Jean-d’Aulps, du CP au CE2
  • « Les mécanismes de l’évolution » (p. 66), atelier au collège pour les 3e

Appel à projets pédagogiques : un festival de courts-métrages pour une clôture en beauté !

Durant l’année scolaire 2021-2022, le Géoparc a lancé deux appels à projets pédagogiques :

  • L’un à destination des lycées ou établissements de niveau équivalent
  • L’un à destination des primaires, avec une édition spéciale « 10 ans du Géoparc ».

Les classes retenues ont pu bénéficier d’une aide organisationnelle et financière pour réaliser tout au long de l’année leurs projets pédagogiques axés sur la découverte des patrimoines locaux.

 Durant cette année scolaire et à l’occasion des 10 ans Géoparc, 8 classes de primaire ont participé au dispositif. Près de 200 élèves ont ainsi travaillé sur des sujets liés aux patrimoines locaux, à l’environnement, au développement durable.

Accompagnés de leurs enseignants et encadré par un intervenant vidéo, chacun a mis la main à la pâte pour réaliser des courts-métrages rendant compte de leurs travaux et découvertes.

Ces projets seront valorisés lors d’un festival de courts-métrages qui aura lieu au CinéLéman à Thonon, le mardi 7 juin !

Les films réalisés seront ensuite mis en ligne sur la chaîne Youtube du Géoparc afin que chacun puisse les découvrir… rendez-vous en juin !

Les médiateurs du Géoparc en formation continue

Le Géoparc s’investit dans la formation de socio-professionnels du territoire, et veille à la montée en compétences de ses médiateurs officiels. En 2022, 3 formations thématiques gratuites leurs sont proposées.

Le Géoparc du Chablais peut compter sur son réseau de 46 médiateurs et médiatrices officielles, regroupant diverses professions : accompagnateurs en montagnes, guides du patrimoines, animateurs natures… Ils sont regroupés au sein de l’association Téthys Chablais.

Le Géoparc s’investit auprès des membres ce réseau pour leur permettre d’approfondir leurs connaissances relatives au territoire ou à ses enjeux, et de monter en compétences. L’objectif secondaire est de proposer aux publics des offres toujours plus pertinentes et diversifiées.

Dans une optique de formation continue, trois sessions thématiques sont proposées cette année :

  • « Développer une offre touristique en adéquation avec sa clientèle cible » : avec l’expertise de Cécile ARTHUS, directrice de l’agence de voyage sur-mesure Travel Heart et co-créatrice du projet Trip in Chablais.
  • « Le changement climatique dans les Alpes du nord et la sensibilisation des publics » : 3 jours de formation pour consolider les connaissances des médiateurs sur le changement climatique, en saisir la dimension systémique et en comprendre les impacts locaux, et pour expérimenter des outils de sensibilisation à destination de divers publics.
  • Un focus géologique sur les nappes des Gets et de la Brèche : 2 jours de formation sur le terrain, dans le Haut Chablais, consacrés à la connaissance des séries de roches spécifiques à cette zone.

Vous souhaitez vous renseigner sur la démarche pour devenir médiateur officiel du Géoparc ? Rendez-vous sur la page dédiée.

Le Géoparc du Chablais intègre la CRPG

La Commission Régionale du Patrimoine Géologique (CRPG) d’Auvergne-Rhône-Alpes s’investit dans la progression de la connaissance scientifique, mais aussi sur les questions de préservation et de gestion de la géodiversité.

Apportant ses connaissances en géologie locale, ainsi que dans les domaines de préservation et du partage des patrimoines géologiques, la coordinatrice du Géoparc siège désormais à la Commission régionale du patrimoine géologique (CRPG). Elle rejoint ainsi une trentaine d’experts dans les domaines des sciences de la Terre, principalement issus des universités de la Région.

La commission a pour mission de faire progresser la connaissance sur le patrimoine géologique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, mais aussi de s’investir sur les questions de préservation et de gestion de ce patrimoine.

Les Géoparcs, des territoires au patrimoine géologique exceptionnel

Chaque Géoparc mondial UNESCO détient des sites et des paysages d’importance géologique internationale. Dans le Chablais, les archives naturelles retracent une page de l’histoire de la Terre, depuis le début de formation des Alpes (il y a environ 250 millions des années) jusqu’à aujourd’hui, en passant par la dernière glaciation (qui s’est terminée il y a environ 18 000 ans). Ces richesses sont inventoriées : le Géoparc compte actuellement 85 sites géologiques d’intérêt.

Le patrimoine géologique conditionne notre existence : la géodiversité du milieu (partie non-vivante : les roches, les sédiments et les processus liées, l’eau…) est cruciale pour le monde vivant (la biodiversité). Ce patrimoine est au cœur de notre histoire, ainsi que de la société humaine, et sa préservation est un défi pour l’avenir. Le besoin de mieux le faire connaitre, de le protéger et de le partager est donc primordial.  

Le Géoparc du Chablais œuvre pour une meilleure sensibilisation du public et sa compréhension des questions clés, telles que l’utilisation durable des ressources de notre planète, l’atténuation des effets du changement climatique et la réduction des risques liés aux catastrophes naturelles.

Le Géoparc engagé dans un groupe de travail sur l’adaptation au Changement climatique

Le Géoparc mondial Unesco du Chablais a répondu à l’appel du Réseau Empreintes pour participer à une réflexion sur l’adaptation au Changement climatique, aux côtés de nombreux acteurs locaux concernés par cette problématique.

Le groupe de travail sur l’adaptation au Changement climatique s’est réuni pour la première fois fin 2021, pour dresser un état des lieux ainsi qu’un plan d’action pour l’année 2022.

Première action de l’année 2022, la tenue d’un webinaire le 20 janvier dernier, sur les outils pédagogiques intégrant le changement climatique, avec les interventions d’Educ’Alpes, d’ASTERS (le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute-Savoie), du Géoparc et du Réseau Empreintes.

capture d'écran du webinaire
Capture d’écran du webinaire (© Réseau Empreintes)

Le Géoparc a partagé son expérience autour de la formation « sensibiliser au changement climatique » qu’il organise pour ses médiateurs. Cette formation, qui sera à nouveau proposée aux médiateurs du Géoparc en 2022, vise actualiser les connaissances scientifiques des médiateurs et à leur faire découvrir des outils d’animation pour en parler avec les publics. Elle se base sur un format original développé par Educ’Alpes.

Les réflexions et le travail conduits tout au long de l’année permettront à l’ensemble des participants du groupe de travail d’être mieux outillés pour déployer des actions à l’échelle du département de la Haute-Savoie. Ces actions consisteront à informer les publics sur les mécanismes du changement climatique et sur ses impacts, mais aussi à proposer et à mettre en œuvre des solutions d’adaptation.

Le Chablais réévalué pour son label “Géoparc mondial Unesco”

Cette semaine, deux experts envoyés par l’Unesco sont accueillis en Chablais pour procéder à la réévaluation du territoire. Cette procédure a lieu normalement tous les 4 ans.

L’heure a sonné !

Du 29 septembre au 2 octobre, le Chablais va être réévalué par deux experts choisis par l’Unesco : Antonio Duarte, du Géoparc d’Arouca (Portugal) et Antonio García Jiménez, du Géoparc Sierras Subbéticas (Espagne). Leur mission consistera à déterminer si le territoire peut conserver son label « Géoparc mondial Unesco ». En effet, ce label n’est attribué aux territoires que pour une durée de quatre ans : il s’agit donc d’une procédure normale.

Le Chablais, devenu Géoparc en 2012, a déjà été réévalué en 2016. Cette nouvelle réévaluation aurait dû avoir lieu en 2020 mais a été reportée en raison de la pandémie.

Les experts de l'unesco s'essayent au corps des alpes
Les experts en visite au Domaine de Découverte de la Vallée d’Aulps lors de la réévaluation de 2016.

Un programme élaboré avec soin

Au programme pour les experts : trois jours de terrain avec visites, rencontres des acteurs locaux, et une analyse des actions mises en place dans le cadre du Géoparc ces dernières années. Le Géoparc du Chablais doit présenter ses progrès dans ses différents domaines d’action (éducation, géotourisme, préservation des patrimoines, développement durable,  recherche scientifique, coopération entre géoparcs).

Une journée sera consacrée à chacune des 3 communautés de communes composant le territoire du Géoparc :

  • En Pays d’Évian et Vallée d’Abondance, ils visiteront notamment la Maison de l’eau (Évian), le géosite du panorama de Champeillant (Féternes) et l’Abbaye d’Abondance.
  • Dans le Haut Chablais, ils découvriront les Gorges du Pont du Diable, la route “Terroir et savoir-faire” et un centre de vacances partenaire, le chalet Yaka (Les Gets).
  • Ils clôtureront leur visite sur le territoire de Thonon Agglomération, avec le Musée de Préhistoire et Géologie de Sciez, la Fête de la Forêt, la découverte du sentier pédagogique numérique du géosite la Pierre à Martin (Ballaison) et la rencontres des acteurs des offices de tourisme de Thonon-les-Bains et de Destination Léman.    
Le parcours de la visite d’expertise.

Parution de la BD jeunesse « Le Grand défi des Alpes »

Le Géoparc du Chablais a participé à l’élaboration de cette BD, qui vise à faire découvrir le massif alpin et ses espaces protégés aux jeunes.

Sensibiliser le jeune public aux patrimoines naturels, culturels et immatériels des Alpes : c’est autour de cet objectif commun que le projet d’une bande dessinée a commencé à germer pour les chargés de mission éducation des Espaces Protégés Alpins.

Né du travail de Muriel Zurcher, autrice et de Nicolas Julo, illustrateur, l’ouvrage est paru aux éditions Mosquito début septembre 2021.

Couverture de la bande dessinée : “le Grand Défi des Alpes”

C’est parti pour le Grand Défi des Alpes !

Dans cette BD, Alex, Meylie et Bahiya, 3 personnages hauts en couleurs, vont parcourir durant un été le massif alpin français. Ils affronteront d’autres équipes et devront briller dans des épreuves sportives et artistiques pour remporter le Grand défi des Alpes. Canyoning, orientation mais aussi création en land art… tout serait parfait, si de petits sabotages ne venaient pas perturber les épreuves. C’est sûr, il y a des tricheurs parmi les participants !

Avec beaucoup d’humour, de l’action, du suspens, le tout dans des paysages à couper le souffle (saurez-vous les reconnaitre ?), ce défi grandeur nature se vit sur fond de solidarité et d’entraide, valeurs fortes de la montagne. 

Au-delà de cette histoire pleine de rebondissements, les éducateurs à l’environnement des Espaces protégés alpins ont apporté leur savoir-faire pour clore cette BD.

Elle est complétée par des pages de découverte du massif alpin et de ses richesses. Avec des informations, de petits jeux et des cartes, l’objectif est de donner envie aux plus jeunes d’explorer la montagne et les espaces protégés, puis à leur tour de réaliser des défis !

Les « Espaces Protégés Alpins », un pôle animé par Educ’Alpes

Les Espaces Protégés Alpins regroupent les Parcs naturels régionaux, les Parcs nationaux, les Réserve naturelles nationales et les Géoparcs mondiaux Unesco du massif alpin français. Ils coopèrent en termes d’éducation à l’environnement montagnard depuis 2007 au sein d’un groupe de travail réunissant l’ensemble de leurs chargés de mission “Education/Pédagogie” et animé par le réseau Educ’alpes. Au-delà des échanges de pratiques et de réflexions qui permettent à chaque territoire d’inscrire sa politique éducative dans une logique alpine partagée, cet espace de mutualisation voit aussi émerger des projets éducatifs communs, qui sont déployés dans l’ensemble des Alpes.

L’association Educ’Alpes a pour finalité la mise en réseau des acteurs du massif alpin français, pour le développement et la promotion de l’éducation à la montagne. Le réseau anime différents groupes de travail.

Une BD qui poursuit une série démarrée en Chartreuse

Il y a quelques années, le Parc naturel régional de Chartreuse se lançait dans la littérature jeunesse, pour faire découvrir son territoire et ses richesses avec une bande dessinée “Aventures en Chartreuse”. Une belle réussite, puisqu’après la parution de quatre tomes, le public ne s’en lasse pas : cette série a rencontré son public. 

Dans ce 5e opus, Muriel Zurcher et Nicolas Julo, respectivement autrice et illustrateur de la série “Aventures en Chartreuse”, ont embarqué leurs jeunes héros Alex et Meylie dans de nouvelles péripéties ! Si Le Grand Défi des Alpes s’inscrit dans la continuité de ces épisodes, il peut se lire indépendamment.

Peut-être une suite lors d’un prochain tome ?


Ce travail collaboratif a vu le jour avec le soutien spécifique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT).

Le Géoparc du Chablais à l’honneur dans la revue Géochronique

Le Géoparc du Chablais, et trois de ses géosites d’importance internationale, font l’objet d’un article dans Géochronique, la revue trimestrielle coéditée par la Société Géologique de France et le BRGM. Des membres du Conseil Scientifique du Géoparc ont été sollicités pour leur expertise afin de participer à la rédaction de cet article.

Intitulé « Pourquoi un Géoparc mondial UNESCO pour le Massif du Chablais ? », l’article de la revue Géochronique détaille 3 géosites de référence mondiale.

Le site de la Tête du Vuargne, près du col de Joux-Plane (-163 millions d’années)

Ce site, dans le secteur de Morzine-Les Gets, permet d’appréhender l’histoire des Alpes grâce à des roches bien particulières : les laves en coussin. Danielle Decrouez, géologue, décrypte les indices que délivrent ces roches : elles révèlent la présence d’un ancien océan, qui existait bien avant les reliefs actuels,  et dans lequel se sont formées les roches du massif du Chablais.

Une lave en coussin affleurante à la Tête du Vuargne – crédits : M. Giardino
Une lave en coussin affleurante à la Tête du Vuargne – crédits : M. Giardino

L’impluvium d’Évian et les dépôts glaciaires de Thonon (-60 000 à -18 000 ans)

Pierre Belle, hydrogéologue des eaux minérales naturelles d’Évian, explore l’impluvium d’Évian et les dépôts glaciaires de Thonon. Ces sites permettent de remonter le temps de quelques dizaines de milliers d’années, lors de la dernière glaciation. Durant cette période, la glace a fortement modelé les reliefs du Chablais, pour créer les paysages que nous connaissons aujourd’hui ainsi que l’impluvium des eaux d’Évian et des eaux de Thonon.

Les dépôts glaciaires « en terrasse » de Thonon – crédits : A. Guyomard

Les dunes de la plage d’Excenevex (actuel)

Les exceptionnelles dunes sous-lacustres et éoliennes de la plage de sable naturel d’Excenevex font l’objet d’un décryptage par et Jeremy Ragusa, sédimentologue. Il expose les mécanismes à l’origine de leur formation, toujours actifs.

Les dunes sous-lacustres visibles sur une photo aérienne de la plage d’Excenevex (2020) – crédits : Géoportail, IGN RGD 73-74

Pour en savoir plus :
• L’article à découvrir dans le numéro 159 de Géochronique
• La page dédiée à l’histoire géologique du massif du Chablais

Scolaires : une année 2021-2022 spéciale « 10 ans du Géoparc »

L’année scolaire qui vient de débuter sera marquée en 2022 par les 10 ans du Géoparc. Préparez l’année du bon pied en (re)découvrant les dispositifs pédagogiques proposés par le Géoparc !

Sommaire :


Primaires et lycées : les appels à projets

Les appels à projets permettent aux enseignants (cycles 2 et 3 ; lycée) de construire un programme pédagogique axé sur la découverte des patrimoines locaux. Les enseignants peuvent ainsi obtenir une aide financière pour la réalisation de leur projet (sorties sur le terrain, interventions en classe, rencontre de professionnels du territoire, visite de sites partenaires…).

Retour en images sur les éditions précédentes

Découvrez en images les projets réalisés par les classes participantes :

Primaires : une nouvelle édition spéciale “10 ans du Géoparc”

Appel à projets primaires 10 ans du Géoparc

Prêts à participer à notre festival de courts-métrages ?

En 2022, le Géoparc fêtera ses 10 ans, une excellente occasion pour découvrir plus en détail les spécificités du territoire, lieu de vie avec lequel nous construisons tous types de liens. Chaque classe sera invitée à réaliser un court-métrage, grâce à l’accompagnement d’un intervenant vidéo. A la fin du projet, le Géoparc organisera un festival de courts-métrages !

Cette édition concerne les classes de CE2 et de cycle 3 (les projets de lien école-collège sont acceptés). Les classes peuvent encore candidater jusqu’au 1e octobre, mais attention les places sont limitées !

Plus que quelques jours pour candidater ! Pour en savoir plus et retrouver le formulaire de candidature, rendez-vous sur la page dédiée.

Lycées et établissements de niveau équivalent

Les lycées ou établissements de niveau équivalent ont également un appel à projets dédié, et peuvent bénéficier d’une aide financière permettant la réalisation de sorties sur le terrain.

Le dispositif est reconduit pour l’année 2021-2022 et les candidatures seront traitées tout au long de l’année jusqu’à juin 2022, dans la limite du financement disponible.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée.

Pour tous les niveaux scolaires : l’offre permanente

Catalogue pédagogique 2020-2022 du Géoparc du Chablais

Le catalogue pédagogique 2020-2022 a été envoyé à tous les  établissements scolaires du Chablais courant avril. Il propose aux enseignants 60 offres pédagogiques réfléchies selon les programmes scolaires en vigueur et permettant la découverte du territoire :

  • 38 sorties à la demi-journée ou à la journée,
  • 12 ateliers à l’école ou sur un site partenaire du Géoparc,
  • et 10 séjours ou courts-séjours.

Le catalogue pédagogique est disponible en téléchargement.
Les offres peuvent également être consultées en ligne grâce à la carte interactive, en utilisant la sélection par critères.

C’est bientôt la fête du bois et de la forêt

Les 2 et 3 octobre, la 5e édition départementale de la fête du Bois et de la Forêt se tiendra à Ballaison ! Un week-end dans le parc forestier de Thénières rythmé par des animations autour de la thématique de la forêt de demain. Convivialité, partage, rencontres… cet évènement promet de nombreuses découvertes.

Affiche de la 5e fête du bois et de la forêt

La forêt source de vie : ensemble, imaginons la forêt de demain

Cet évènement a pour but de sensibiliser tous les publics aux multiples rôles des forêts. Il met à l’honneur de nombreux acteurs de la gestion forestière qui ponctueront le weekend d’animations, de visites et de conférences. Les participants pourront visiter les stands dans un espace naturel et convivial.

Au programme :

  • des démonstrations de matériels et de techniques forestières : abattage, débardage, broyage, sciage ;
  • des conférences (bois énergie, forêt et carbone) ;
  • remise du premier prix local de la construction bois Chablais ;
  • des stands présentant les acteurs autour de la forêt et du bois ;
  • des visites guidées et animations tout public ;
  • en avant première, le sentier découverte multimédias de Thénières !

Les infos pratiques :

  • Horaires : 9h – 17h
  • Entrée libre et gratuite sur présentation du pass sanitaire
  • Port du masque obligatoire
  • Lieu : Domaine de Thénières – Ballaison
  • Stationnement gratuit et à proximité au centre du village.
  • Prévoir des chaussures adaptées pour les visites en forêt
  • Restauration et buvette sur place

Pour en savoir plus : la page Facebook de l’événement.
Attention : l’évènement respectera les mesures sanitaires en vigueur.