Le Chablais labellisé par l’UNESCO

Des forces géologiques aux activités humaines, l’identité du Chablais s’est façonnée au fil des millénaires. Un patrimoine géologique, culturel, humain exceptionnel qui vaut au territoire la reconnaissance de l’UNESCO au travers du label Géoparc mondial.

Le Chablais

Alpage de Bise
L’alpage de Bise

Le Géoparc mondial UNESCO du Chablais se situe en Haute-Savoie, entre le Léman et le Mont-Blanc. Il s’étend sur 62 communes et couvre près de 900 km² pour 140 000 habitants.

Cet espace naturel remarquable imprègne la culture et la vie de ses habitants et de ses nombreux visiteurs. Le bâti traditionnel, l’usage de la montagne, la vie en alpage, les contes et légendes, les richesses naturelles que sont les Eaux Minérales de Thonon et d’Evian, sont autant de témoins de ces liens forts entre l’homme et la nature.

L’héritage géologique du Géoparc du Chablais est à explorer au travers de deux thèmes principaux : l’histoire de la formation des Alpes et les glaciations quaternaires.

L’Histoire des hommes dans le Chablais

Situé au cœur de l’Europe et doté de nombreuses ressources naturelles, le Chablais (en latin caput iaci ou caput lago qui signifie « la tête du lac »), désigne de nos jours le territoire à la frontière entre la Suisse et la France, à l’Est

Pierre à cupules
Nécropole néolithique de Thonon-les-Bains
Pierre à cupules

Sa position géographique dans l’hémisphère nord, à la lisière des Alpes, a fait l’objet de glaciations importantes au cours des dernières 2,6 millions d’années. C’est lors du dernier retrait glaciaire, il y a 12 000 ans, qu’apparaissent les premières traces directes de présence humaine dans le Chablais. Malgré des archives archéologiques fragmentées, d’importants vestiges de nombreuses communautés composées de peuples sophistiqués ont été trouvés sur le territoire. Pour exemple, le site exceptionnellement bien conservé de Tougues (commune de Chens-sur-Léman) dans le Chablais a été inscrit au Patrimoine Mondial sur la liste des « Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes ».

Site palafittiques de Tougues

Patrimoine naturel : Une réserve pour la biodiversité

Des espèces rares et variées, tant au niveau de la flore que de la faune, vivent dans les différents habitats du Chablais : ses hautes montagnes, ses zones humides, ses lacs, ses prairies, ses roseaux côtiers et le paisible delta de la Dranse.

Cette richesse naturelle est protégée par de nombreux labels et par des mesures de conservation : sites Natura 2000, Réserve Naturelle Nationale, sites RAMSAR et Site classé …

Le patrimoine humain au cœur du Chablais

Les villages traditionnels, les traditions religieuses, les plats locaux authentiques et un dialecte unique font partie du patrimoine immatériel du Chablais, et en constitue les fondements principaux.

Voici quelques exemples de ces traditions et patrimoines

Le fromage 

Trois fromages bénéficient de l’Appellation d’Origine Protégée : l’AOP Abondance, l’AOP Reblochon et l’AOP Chevrotin.

L’agriculture traditionnelle se poursuit encore de nos jours dans les alpages de haute montagne, et c’est grâce à une interaction entre l’homme et la nature qu’une partie des paysages est préservée.

Le vin

Vue sur les vignes et le lac léman

Le Chablais dispose de 4 AOP : Crépy, Marignan, Marin et Ripaille. Partageant un cépage principal, le Chasselas, ces vins reflètent les différences entre les sols et les pratiques de viticulture de chaque vignoble.

La production de vin s’est développée dans le Chablais au cours des siècles précédents, mais dans les dernières décennies elle est devenue une activité exclusivement professionnelle.

La pêche

Depuis des milliers d’années, la perche, le brochet, le poisson blanc européen, l’omble chevalier et la truite sont pêchés dans le lac Léman et dans les rivières du Chablais. Aujourd’hui plus d’une cinquantaine de pêcheurs professionnels travaillent dans le Chablais.

Le sport

Les premiers clubs de ski dans le Haut Chablais remontent aux années 1900, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que les remontées mécaniques ont été largement installées pour créer un réseau de stations de ski de renommée internationale.

En été, la marche et le VTT sont largement pratiqués dans le Chablais, ainsi que les sports nautiques comme la voile et le kyte surf sur le Léman, ou le canyoning et le rafting sur la Dranse.

La littérature

De nombreux écrivains et poètes ont trouvé l’inspiration dans l’environnement unique du Chablais. Il s’agit entre autres de Mary Shelly, Lord Byron, Rousseau, Victor Hugo, Lamartine, Voltaire et Cocteau.

Barque à voiles latines

Muées par des voiles latines elles sont destinées à la navigation lacustre. Ce type d’embarcation servait originellement et jusqu’au début du xxe siècle au transport de matières premières lourdes, notamment à celui des pierres de taille issues de la carrière de Meillerie en Haute-Savoie. Le transport sur barque permettait d’acheminer ces matériaux de construction aux différents ports du lac, notamment à Genève en Suisse.

Les eaux minérales

  • L’eau d’Evian© provient d’un site hydrogéologique forlé sur plus de 50 000 ans. Depuis le Plateau de Gavot, l’eau s’infiltrent et circule à travers sable et graviers, à une vitesse de 300m par an, mettant plus de 50 ans pour arriver à l’exutoire.
  • L’eau de Thonon© est célèbre depuis l’époque romaine. L’eau s’infiltre dans les Monts d’Hermone et circule pendant 3 à 4 ans avant d’atteindre le captage de la Versoie.

La route des Grandes Alpes

Cette route historique commence dans le Chablais, à Thonon, jusqu’à Nice. Elle a été conçue pour améliorer les liaisons entre les vallées alpines françaises au début du XVIIIe siècle.

C’est l’ensemble de ces richesses qui a conduit le territoire du Chablais à présenter sa candidature à l’UNESCO et au réseau mondial des Géoparcs (GGN), et obtenir en 2012 la labellisation Géoparc mondial.