Le fonctionnement du Géoparc du Chablais

Scroll down

L’Histoire commence en 2003 à l’initiative du Groupe d’Action local du Haut-Chablais. Aujourd’hui le Géoparc du Chablais est porté par le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais (SIAC), autour duquel s’articule les instances politiques décisionnelles et techniques. Mais le Géoparc ne s’arrête pas aux frontières du Chablais, il collabore et coopère de façon étroite avec un réseau national, européen, mondial. Ses actions sont nombreuses et mettent en valeur auprès d’un public varié (habitants, scolaires, touristes, étudiants, chercheurs …) les richesses des nombreux patrimoines du Chablais.

Historique

Le projet de Géoparc a émergé en 2003 à l’initiative du GAL Chablais (Groupe d’Action Locale), dans le cadre du programme LEADER (Liaison Entre Actions de Développement Economique Rural).

Fonctionnement

Le Géoparc du Chablais est porté par le SIAC (Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais)

Pour l’UNESCO, les directives sont explicites :

«Tout projet de Géoparc doit être piloté par une structure de gestion ayant une situation politique stable et des moyens financiers suffisants pour assurer le développement des actions sur un territoire cohérent.»

Le périmètre du Géoparc mondial UNESCO du Chablais correspond exactement à celui du SIAC.

Voici présenté les différentes instances qui régissent et interagissent avec le SIAC et le Géoparc du Chablais :

Coopération, Collaboration

Le label Géoparc mondial UNESCO récompense le territoire du Chablais pour son incroyable patrimoine géologique d’importance mondial, mais aussi pour son travail de réseautage, de coopération, de partenariat avec différents acteurs à l’échelle du territoire, mais bien au-delà. Découvrez l’étendu de cette collaboration.